Le Conseil Municipal s’est réuni à la Mairie le 20 mai 2019 à 20 heures 30, sous la présidence de M. Claude JOUBERT, Maire.

DEVENIR DU COMMERCE

Suite au courrier de départ des gérants du commerce, Mme et M. Pélissier, un groupe de travail s’est monté pour réfléchir sur le devenir du commerce. Des membres de l’équipe municipale ont rencontré le couple Pélissier pour savoir s’ils avaient des candidats intéressés par la reprise du fonds de commerce. Après s’être renseigné auprès du service de Développement économique de la Communauté de Communes Saône Beaujolais, il leur a été suggéré de se mettre en adéquation avec le marché et de reformuler leur annonce en proposant « dépôt de pain » au lieu de boulangerie, en raison du défaut de candidats. La commission leur a signifié que la commune ne se portait pas acquéreur du fonds de commerce.

Entre temps, la commission a reçu des éventuels acheteurs qui ont préalablement rencontré les Pélissier et leur ont fait une proposition.

En réponse à la lettre ouverte reçue en mairie et à l’inquiétude des habitants, la commune tient à préciser qu’elle fera son possible pour maintenir son commerce.

RECOMPOSITION DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE

Le Conseil municipal après en avoir délibéré, à l’unanimité :

  • DONNE un avis favorable pour le projet d’accord local pour la répartition des sièges du Conseil Communautaire à l’issue des prochaines élections municipales. Cet accord permettrait à la commune de Lantignié d’avoir deux représentants au Conseil Communautaire de la CCSB.

QUESTIONS DIVERSES

Les points suivants sont abordés:

  • Un recours gracieux déposé par l’Association Vision Lantignié et des propriétaires riverains a été notifié à la commune pour demander le retrait du Permis d’Aménager accordé à Optimum Promotion pour un projet de 10 lots au Bourg.
  • Dans le cadre de la préparation du PLUiH, la CCSB lance une procédure de concertation auprès des communes afin de définir les enjeux et les objectifs en matière d’urbanisme. Des questionnaires destinés aux habitants et aux agriculteurs permettront de réaliser un diagnostic du territoire.

 

L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 22 heures 30.